1 / octobre

Revêtements de sol de béton renforcé de fibres de polypropylène

De nos jours, en raison des circonstances actuelles de notre économie, les politiques suivies en matière d’infrastructures ont un composant important dans leur conservation, maintenance et renforcement. Les routes est l’une des infrastructures de voirie les plus utilisées par l’ensemble de la population, à tous les niveaux et toutes les échelles. Les routes locales, départementales et nationales avec différentes intensités de circulation, sont des infrastructures à grand indice d'occupation et dont la garantie de sécurité exige certains investissements.

De nos jours, en raison des circonstances actuelles de notre économie, les politiques suivies en matière d’infrastructures ont un composant important dans leur conservation, maintenance et renforcement.
Les routes est l’une des infrastructures de voirie les plus utilisées par l’ensemble de la population, à tous les niveaux et toutes les échelles. Les routes locales, départementales et nationales avec différentes intensités de circulation, sont des infrastructures à grand indice d’occupation et dont la garantie de sécurité exige certains investissements.

hormigon con fibras

Figure 1. Tronçon de la chaussée en béton avec fibres de polypropylène

Une solution de construction très habituelle est le revêtement en béton renforcé de fibres de polypropylène. Les fibres de polypropylène, nylon ou polyester sont principalement utilisées pour réduire la fissuration par contraction du béton.

Les fibres synthétiques ne remplacent pas le renfort structurel principal dans le béton car elles n’ajoutent aucune résistance. Mais le renfort structurel ne produit pas ses bienfaits tant que le béton n’a pas durci. C’est pourquoi certains maîtres d’œuvre ajoutent des fibres synthétiques au béton, comme renfort secondaire. À la différence du renfort structurel, les fibres synthétiques apportent des avantages, tant que le béton est encore plastique. Celles-ci augmentent certaines des propriétés du béton durci.

Les fissures par contraction sont petites, il s’agit de fissures irrégulières qui peuvent se développer dans le béton au cours des premières 24 heures après la pose. Il ne faut pas confondre avec les fissures superficielles, car les fissures par contraction passent généralement à travers toute l’épaisseur de la dalle. Les fissures sont généralement causées par n’importe quelle contraction plastique ou par le séchage. La contraction plastique se produit avant que le béton n’atteigne son durcissement initial. La contraction par séchage se produit après le durcissement du béton.

Dans cet article, nous comparons l’influence de l’existence ou non de fibres de polypropylène sur le comportement de la chaussée dans un revêtement en béton renforcé.

 

Figura 2. Fibras de polipropileno utilizadas en la mezcla de hormigón

Figure 2. Fibres de polypropylène utilisées dans le mélange de béton.

Le mélange étudié contient un dosage de fibres de polypropylène de 900 g/m3 avec les caractéristiques physiques suivantes:

  • Matériau : 100 % de polypropylène vierge
  •  Longueur de fibre : 19 mm
  •  Capacité d’extension : 0,67 kN / mm2
  •  Module (Young) : 4,0 kN / mm2

Quatre caractéristiques de base du revêtement sont évaluées :

  • Caractéristiques du béton frais
  •  Résistance du béton
  •  Module du béton
  •  Ténacité par flexion

Des différences comparatives sont mises en évidence entre les bétons avec et sans fibres de polypropylène, et indiquées ci-dessous.

On remarque que dans le béton à fibres, l’assise et le poids unitaire augmentent, et le % d’air incorporé est inférieur à celui du béton sans fibres. On doit souligner l’importance de la réduction d’air occlus car il constitue une voie d’accès au milieu externe, qui peut être plus ou moins agressif.

Aucune fissure par rétraction n’est observée. Les fibres utilisées ne permettent pas la formation de ces fissures ou au moins, réduisent considérablement leur pourcentage, ce qui contribue à réduire ou à annuler leur longueur et leur largeur.

Les valeurs moyennes de la résistance à la compression aux âges de 7 et 28 jours du béton avec fibres sont légèrement supérieures à celles obtenues pour ces mêmes âges d’essai sur le béton sans fibres. De plus, les valeurs du module de rupture sous flexion pour le béton avec fibres ont été supérieures à celles obtenues sur le béton sans fibres pour tous les âges d’essai.

La ténacité par flexion ou capacité du matériau à absorber l’énergie s’est avérée supérieure sur le béton avec fibres que sur le béton sans fibres. Ces valeurs et la distribution appropriée des fibres favorisent le comportement du revêtement aux sollicitations dynamiques du passage, ce qui augmente sa vie utile, pour un même niveau de densité de passage.

C’est pourquoi on peut attribuer à l’utilisation de fibres de polypropylène la classique réduction de la fissuration, mais pas seulement. On doit aussi leur attribuer un ensemble d’améliorations et d’avantages qui les rendent indispensables aujourd’hui dans le dimensionnement des infrastructures.

Il est important de souligner qu’avec l’entrée en vigueur, il y a quelques années, de l’EHE-08 (Instruction concernant le béton structurel), les chefs de projet et maîtres d’œuvre doivent accorder une grande importance à toutes les questions relatives à la durabilité. Par conséquent, l’utilisation de fibres de polypropylène est une garantie de succès dans la programmation de la vie utile de l’infrastructure et des programmes de maintenance associés.

Pour plus d’informations ou connaître les prix des géotextiles et des fibres pour béton, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse info@texdelta.com 

  • 0
  • COMMENTAIRES

SUIVRE
BULLETIN D'INFORMATION
Abonnez-vous à notre newsletter.